44 Langage des petits mammifères

Oui, nous sommes là, près de toi, et nous te remercions de nous écouter et de prendre notre message. Il est destiné à vous tous sur cette belle planète Terre.

Nous sommes tellement nombreux, nous les animaux, les oiseaux – et vous, les êtres humains – à profiter de ce que nous offre notre Mère-Terre. Elle nous donne tout ce qu’il faut pour vivre en paix. Mais c’est à nous de savoir utiliser ses largesses afin que chacun en profite selon ses souhaits. Notre Terre-Mère nous offre chaque bien avec Amour, car elle aime tous ses enfants de tous les règnes (minéral, végétal, animal et humain). Tout est là à notre portée pour que la vie se déroule au bénéfice de chacun dans une harmonie parfaite

Et si nous bénéficions tous, à parts égales, de ce que la Terre nous offre, c’est parce que nous faisons partie de cette grande Unité des êtres vivants : il y a un phénomène de résonance entre chaque être vivant partout sur notre planète – et dans l’Univers.

Mais il faut bien constater que nous avons oublié comment vivre ensemble. Nous ignorons cette interaction entre chaque cellule vivante mais c’est justement cette interaction qui fait fonctionner harmonieusement l’Ensemble. Nous pouvons retrouver cette harmonie – et nous la retrouverons ; mais il faut que chacun s’y mette, que chacun joue le rôle qui est prévu pour lui et qu’il a choisi en toute conscience avant de naître. C’est comme cela que nous pourrons retrouver le Paradis Terrestre où tout être vivant était en osmose avec notre Mère-Terre. Nous devons lui rendre cette munificence qu’elle nous donne.

Par ailleurs la Terre est parfaitement capable de se défendre contre les agressions que vous lui faites. Ne croyez pas qu’elle soit sans défense. Elle est beaucoup plus forte que vous ne le pensez. Si elle ne réagit pas sur le moment c’est par Amour, pour ne pas nuire à ses chers enfants humains.

Faisons en sorte qu’elle ne soit pas obligée de réagir d’une façon qui provoquerait notre destruction. Cela est déjà arrivé. A nous de l’éviter….

11873918_533941943420430_894367845_n

Nous autres, les hérissons, nous vivons tellement près de la Terre que nous ressentons intégralement ce qu’elle subit. Bien que nous sachions instinctivement nous nourrir de ce qu’elle nous fournit – il nous arrive parfois, nos biens Chers Amis, d’apprécier les bons mets que certains d’entre vous nous offrent. Une petite soucoupe remplie de pain trempé dans du lait est très appréciée – nous vous en remercions ! Soyez indulgents avec nous lorsque de temps en temps, nous profitons des croquettes que vous laissez dans vos jardins pour nourrir vos chats. Nous savons que beaucoup d’humains nous aiment bien.

11846317_533941946753763_848906024_n

Nous sommes des créatures de la Nuit. Quand nous traversons les routes d’un bout à l’autre et que vous nous écrasez, nous ressentons que vous ne l’avez pas fait exprès. Malheureusement nous nous déplaçons très lentement sur les routes et nous remercions ceux d’entre vous qui, nous apercevant dans la lumière de leurs phares, ralentissent pour nous éviter.

Nous n’avons comme seule défense que de nous rouler en boule et de nous hérisser pour nous protéger. Mais ne faites pas comme nous ! Ne vous repliez pas sur vous-mêmes pour vous protéger de la vie extérieure, et ne vous  » hérissez  » pas car cela vous empêcherait de voir toute la Beauté qui vous entoure. Nous essayons de vous aider à mieux ressentir cette Joie et cet Epanouissement.

Message remis en forme écrite avec l’aide de Dorothée

Blaireau

Nous t’avons longtemps attendue pour te transmettre notre message, et enfin le moment est venu.

Nous sommes une espèce nocturne, méconnue de beaucoup d’entre vous. Aimés par certains, pourchassés par d’autres, nous sommes perçu en tant qu’animaux nuisibles à un moment donné et puis nous sommes protégés à un autre. C’est l’éternel conflit entre vous, les humains, et nous, les autres règnes.

Lorsque nous sommes nombreux vous trouvez que nous faisons des dégâts sur vos terres en creusant nos terriers. Pourtant, nous habitons aussi cachés que possible de votre vue, vivants dans les bois, loin de vos habitations. Où est l’époque où nous vivions tous ensemble dans la paix et la compréhension sur cette belle planète, Gaïa ? « Très loin dans le passé » pensez- vous, mais peut-être pas aussi loin dans l’avenir. Nous retournerons à cette époque, n’en doutez pas.

Vous nous trouvez peu sociables, indépendants et un peu grognants. Certes, nous aimons agir seuls, et que l’on ne nous dérange pas. Il est sûr que nous n’apprécions pas d’être interrompus dans notre quête de nourriture. Nous partons avec un seul but et ne dévions pas de cette intention ; pas comme vous, qui vous dispersez dans tous les sens avec des multitudes de pensées qui tourbillonnent dans vos têtes comme les abeilles dans leur ruche.

Calmez-vous ! Arrêtez-vous un instant ! Respirez profondément, et repartez avec une seule pensée. Vous verrez que, lorsque vous serez dans le calme, il vous sera plus facile de poursuivre votre chemin avec facilité et légèreté, – et ce, que vous fassiez vos courses au supermarché ou que vous preniez une grande décision d’importance nationale ou mondiale.

Vous n’avez pas souvent l’occasion de nous rencontrer car nous vivons surtout la nuit. Nous voyons très bien dans l’obscurité. Le noir ne nous dérange pas. Mais vous, vous avez peur de l’ombre. Pour vous, cela représente le côté néfaste, négatif de la vie. Pourtant ce côté-là est nécessaire. Il faut le jour et il faut la nuit, le noir et le blanc (comme notre pelage). C’est cela, l’équilibre. Vous craignez le noir qui, pour vous, représente le côté sombre de la vie, avec toutes ces violences, les guerres, les misères que vous subissez en ce moment. Ayez conscience que c’est vous qui nourrissez l’Ombre quand vous êtes dans la peur. Faites donc le contraire. Envoyez de belles pensées de Lumière et d’Amour sur votre peur. Regardez l’Ombre avec compassion, elle a besoin de cela pour se transformer en Lumière. Quand il n’y aura plus de négativité pour maintenir le côté sombre, il sera dans la paix et se fondra dans la clarté. Pour cela, il faut vous réunir, vous les êtres humains – ce que, d’ailleurs, vous êtes en train de faire maintenant. Continuez sur ce chemin – vous êtes bien partis. Pensez-y quand vous êtes confortablement « enterrés » dans vos maisons, comme nous au fond de nos terriers.

Nous sommes bien conscients que tout le monde n’a pas un toit pour s’abriter la nuit et qu’il y a parmi vous des sans-abri. Pourtant, ce sont les humains qui ont créé cette situation en permettant à cette Ombre d’exister ; et ce sont les humains qui peuvent redresser cet état de choses.

Vous avez les capacités d’y parvenir ;

vous aurez la force d’y arriver si vous regardez la Lumière et que vous vous y fondez.

Pensez-y, chers amis.

 

Nous avons beaucoup de choses à partager avec vous. D’abord laissez-nous vous dire que nous ne vous reprochons pas de nous avoir chassés et piégés depuis si longtemps. Nous savons qu’il nous est interdit de nous introduire dans vos poulaillers pour chercher notre nourriture. Mais c’est comme si on vous  » lâchait » dans un supermarché en vous disant « Servez-vous. Prenez sans payer ! » Résisteriez-vous à la tentation ?

Nous comprenons que vous nous piégez pour avoir nos peaux pour vous tenir chaud – mais, nous aussi, nous avons besoin de nos beaux manteaux de fourrure ! Vous nous trouvez toujours très rusés, mais il faut que nous le soyons. Nous sommes de petite taille, donc nous avons besoin de réfléchir pour être plus malins que nos ennemis. Par exemple, nous devons réagir instantanément aux aboiements des chiens de chasse lancés à notre poursuite : nous devons trouver le moyen de tromper ces chiens pour qu’ils perdent notre piste – si nous voulons sauver nos  » peaux » …

Voilà la raison pour laquelle nous venons habiter de plus en plus dans vos villes. Là, nous sommes à l’abri des chasseurs, et vous pouvez admirer notre beauté naturelle et notre agilité. Vous voyez qu’il y a moyen de vivre en paix ensemble !

Nous voulons vous parler aussi de la joie et de la légèreté – deux choses essentielles dans la vie. Beaucoup d’entre vous ont oublié comment vivre dans la joie. Vous avez certes, parfois de grands soucis dans la vie, mais si on aborde les problèmeAfficher l'image d'origines le cœur léger, ils se résolvent tellement plus vite et plus facilement. Même dans les gouvernements, les politiciens (rusés comme nous, direz-vous !) trouveraient plus facilement des solutions à leurs problèmes s’ils s’arrêtaient un peu, et réfléchissaient tranquillement dans le calme et l’optimisme avant de se lancer.

L’Humanité va quand même dans la bonne direction, contrairement à ce que vous pourriez croire, chers amis. Mais ne prenez pas pour argent comptant tout ce qu’on vous raconte dans les médias. On essaie de vous maintenir dans le désespoir en ne vous montrant que les infos négatives : pourtant il se passe tant de belles choses autour de vous, même si l’on ne vous en parle pas. Essayez de les trouver, et vous verrez comme la vie peut être belle.

Car vous n’êtes pas tous des méchants ! En chacun d’entre vous il y a de la beauté, bien qu’il faille parfois creuser très profond pour la trouver. Même les plus cruels tyrans abritent au fond d’eux-mêmes une étincelle de Lumière : par exemple, peut-être une tendresse pour un enfant ou un animal, ou encore une émotion devant un beau tableau ou en écoutant une belle musique.

11880250_533975636750394_1443508705_n

Il faut oser laisser s’exprimer votre bonté profonde. Vous verrez que vous vous sentirez mieux quand vous aurez chassez les pensées sombres, puisque vous avez tous la Lumière en vous. Ne la craignez pas, laissez-la s’extérioriser, qu’elle rayonne autour de vous. La vie est tellement plus simple et plus belle avec un sourire sur les lèvres. Cela n’est pas toujours facile dans le contexte actuel. N’oubliez jamais, chers amis, que la Lumière que vous portez en vous est plus forte que l’obscurité.

Les trois règnes, animal (auquel nous appartenons), végétal et minéral, sont là pour vous aider à trouver votre Lumière.

 Renard-roux-mammifere-France-Europe- Eurasie-Amérique du Nord-Afrique-du-Nord-Australie

ecureuil-roux-face 1

Oui, nous sommes là, autour de toi. Nous t’attendions pour prendre notre message pour vous tous.

Tu nous vois toujours joyeux, dans les arbres, à sauter d’une branche à l’autre. Hé oui, tu as raison, nous sommes toujours en train de jouer, de nous amuser entre nous. Et pourquoi pas ? Pourquoi nous effondrerions-nous dans la tristesse ? Bien sûr, nous n’avons pas vos problèmes matériels. Nous n’avons pas de problèmes. Mais, au fond, nous sommes quand même semblables. Nous aussi allons travailler tous les jours, et, finalement, dans le même but : chercher de la nourriture. Nous « travaillons », vous et nous, pour nourrir nos familles. Mais pour nous, pourvu que nous ayons un abri pour faire nos nids, et assez à manger et à boire… que faut-il d’autre dans la vie ?

Afficher l'image d'origine

Vous devriez vous contenter de moins de biens matériels. Vous avez tout ce qu’il faut pour vivre (ou trop pour certains d’entre vous!), mais il y en a aussi qui n’ont rien du tout. Chez nous, c’est la même chose. Il arrive que certains parmi nous ne trouvent pas suffisamment à manger pour survivre. Mais nous savons que la Vie est ainsi. Et quand tout va bien, nous en profitons pour exprimer notre joie en jouant ensemble jusqu’à ce que nous ayons faim ou soif. Vous devriez essayer de jouer et vous amuser davantage dans vos vies – comme nous… Nous savons néanmoins que nous avons quelque chose de précieux : la liberté – quand beaucoup d’entre vous ne l’ont pas.

Il arrive parfois que quelques uns d’entre nous partagent votre vie. Cela peut arriver lorsque vous nous avez apprivoisés, le plus souvent quand vous nous avez sauvé la vie. Dans ce cas, nous apprenons à vivre ensemble, et même à nous amuser ensemble. Alors, bien sûr, nous n’avons plus notre précieuse liberté, mais, c’est volontaire. Si nous décidons de vivre avec vous, c’est toujours pour une raison spéciale et par notre décision : c’est que nous sommes venus avec ce but dans la vie – vous aider. Vous êtes avec nous, vous vous occupez de nous – et pendant un petit moment, vous oubliez tous vos problèmes. Peut-être pas pour longtemps – mais c’est toujours ça de gagné dans la vie !

Essayez d’agir comme nous, nous qui vivons le moment présent. Nous aussi savons qu’il faut penser à l’avenir. Pour nous, l’avenir c’est l’hiver : il faut prévoir les provisions pour ces moments-là où il n’y aura rien à manger. Mais nous faisons nos préparatifs dans la joie. Essayez d’agir comme nous.

Plus vous souriez, plus la vie vous sourira, et se déroulera facilement. Plus vous serez joyeux et positifs, mieux vous résoudrez vos problèmes. Vous voyez que, lorsque vous souriez à quelqu’un, cette personne vous sourit en retour. Cela lui fait du bien – et à vous aussi. Vous repartez plus léger et meilleur en vous-même. Ce n’est pas difficile de sourire, et vous apportez beaucoup autour de vous.

11872771_533977266750231_1356304375_n

Alors, chers amis, essayez. Nous vous aiderons.

Publicités

Une réflexion sur “44 Langage des petits mammifères

Merci et que ce moment de partage remplisse vos cellules de Lumière et d'Amour.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s