27 VERITE DU COEUR (1)

 
Résultat de recherche d'images pour "photo ste therese de lisieux"

EN CES TEMPS-LÀ DE LA TERRE…

THÉRÈSE de LISIEUX : Les Carnet de novembre 2015

Partie 1

Je suis Thérèse de Lisieux. Sœurs et frères de la Terre, sur cette Terre, permettez-moi tout d’abord de vous inonder de la Grâce de l’Amour.

En mon passage sur cette Terre, très jeune, j’avais dit que je passerais mon ciel à faire du bien sur la Terre. De très nombreux humains sur cette Terre ont pu vérifier ma Présence et mon aide. Aujourd’hui, en ces Temps-là de la Terre dans lesquels vous êtes entrés de plain-pied, je serai plus que jamais présente en vous et à vos côtés afin justement de vous aider dans ces Temps de la Terre.

Mon aide n’est conditionnée à rien d’autre qu’à votre Enfance et à votre humilité. Dès l’instant où vous vous adresserez à moi, où que vous soyez et qui que vous soyez, dès l’instant où la demande se fera dans la Voie de l’Enfance, dans la Voie de la Petitesse, j’y répondrai. Alors je l’annonce solennellement parce que là est mon rôle maintenant, en ces Temps-là de la Terre, ce rôle est simplement de vous aider à retrouver le chemin de votre être, le chemin du Christ, le chemin de l’Amour. Et comme j’ai eu l’occasion de vous le dire à de nombreuses reprises, il n’y a que l’humilité de l’enfant, de celui qui a la foi la plus aboutie et la confiance la plus aboutie en l’Amour qui peut me rencontrer et qui peut me demander ce qui est nécessaire pour vivre ces Temps-là.

De par mon positionnement au sein des Étoiles de Marie, je suis celle qui peut le plus vous aider, si je peux l’exprimer ainsi, à aller encore plus en profondeur dans la vérité de l’Amour et à ne plus être affecté par ces temps de la Terre. Parce que comme vous le voyez partout autour de vous, que cela soit dans le pays où vous êtes ou dans tous les pays, ce qu’il vous est donné à voir est, je dirais, en quelque sorte la fin d’un mode de fonctionnement où l’ensemble des passions qui peuvent demeurer chez certains frères et sœurs s’exacerbent, où les religions aussi, celles qui ont conditionné cette Terre, s’exacerbent les unes envers les autres. C’est le temps, vous le savez, de l’Apocalypse, de la Révélation. En ces Temps-là de la Terre que vous vivez, nous sommes plus que jamais, mes sœurs Étoiles mais aussi les Anciens, les Archanges et toutes les formes de vie qui vous étaient invisibles jusqu’à présent sont au plus proche de vous.

Alors bien sûr il y a deux façons de voir les choses. Soit vous ne voyez que ce qui se déroule sur l’écran de votre vie, et vous voyez partout une forme de tohu-bohu, de désorganisation, mais plus vous acceptez de rentrer en ce que vous Êtes, plus vous y trouverez l’Amour, la consolation mais aussi la Vérité. Alors quelles que soient les circonstances de vos vies, quelles que soient les circonstances de votre pays, de l’endroit où vous êtes, tout cela n’est que la mise en conformité, si je peux dire, de la vie telle qu’elle est encore à l’heure actuelle sur cette Terre avec la volonté de la Source et surtout avec l’État de Christ.

Je ne suis pas là pour vous parler de tout ce qui a déjà été abordé concernant le corps d’Êtreté, l’Ascension, mais je me tiens au plus près de vous pour vous apporter l’aide nécessaire à retrouver cette Enfance, à retrouver cette spontanéité dans le tohu-bohu du monde en vous tournant vers votre être véritable. Non pas pour vous détourner de l’illusion de ce monde mais pour bien vous faire comprendre, et vivre, que la plus grande des ressources se situe en votre Cœur et en l’Éternité, car plus rien de l’éphémère ne pourra vous permettre de vous raccrocher à quoi que ce soit. Ce monde, en ce Temps-là de la Terre, devient incertain, instable, de plus en plus instable et curieusement – peut-être le vivez-vous vous-même – plus cette instabilité extérieure augmente et plus votre état intérieur d’être arrive à émerger, vous donnant parfois à vous interroger sur comment pouvez-vous être aussi calme malgré les circonstances et en dépit des circonstances de ce monde.

Tout se révèle. La vérité de l’Éternité, la vérité du Christ effleure maintenant de plus en plus la conscience collective de l’humanité, et cela bien sûr n’est pas accepté de la même façon selon ce qui a été appelé votre point de vue, selon vos liens, vos attaches, vos intérêts au sein de votre vie. Mais tous, à un degré ou à un autre, vous pouvez constater la différence parfois sensible en ce qui se déroule sur l’écran collectif du monde et ce qui se déroule dans le silence de votre Intérieur.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

Le Commandeur des Anciens vous a longtemps parlé de la peur ou l’Amour, cela va devenir vrai et cela est déjà le cas en divers endroits de cette Terre, non plus seulement au niveau de l’individu, non plus seulement au niveau de certains groupes mais à l’échelon des nations entières, des continents entiers.

Chaque partie de ce monde, chaque peuple de la Terre vit aussi de manière collective ce Face à Face où les croyances se trouvent confrontées à la réalité de l’illusion de ce monde ; vous le voyez bien autour de vous et en vous aussi parfois. Certains humains sur la Terre, actuellement, se sont détournés de manière apparemment définitive de l’Éternité, de la Beauté, de l’Amour et de l’Enfance, alors que d’autres parmi vous rentrent de plus en plus, je dirais, en cette confiance inaliénable et éternelle de la vérité de l’Amour, de la vérité de l’Éternité.

Bien sûr parfois cela peut être éprouvant et difficile, vous faisant passer d’un extrême à l’autre. N’y voyez pas une quelconque punition de la Lumière mais bien plus la révélation de qui vous Êtes ou de votre résistance à qui vous Êtes. Ceux qui n’ont bâti leur vie que sur les croyances, ceux qui n’ont bâti leur vie que sur l’avidité, sur le plaisir immédiat, sur la satisfaction des sens, sont confrontés pour certains d’entre eux à la réalisation de ces désirs au sein de l’éphémère et d’autres se voient privés de la réalisation de leurs plaisirs ou de leurs désirs éphémères de ce monde.

D’autres, enfin, découvrent des territoires si je peux dire inexplorés où la Paix, la Joie, la Béatitude se manifestent quelles que soient les circonstances du tohu-bohu de ce monde, voire même de votre vie. Tout cela n’a qu’un but, c’est de préparer en quelque sorte l’Ultime Grâce de Marie, afin que pour nombre d’entre vous non encore réveillés à la Vérité se produise, je dirais, un choc salutaire vous faisant relativiser tout ce qui appartient à ce monde par rapport au ciel. C’est en quelque sorte une période d’actualisation du statut de la Terre dans son mécanisme que vous nommez « ascensionnel ».

Chacun se retrouve face à un certain nombre de situations à l’extérieur de lui mais quelle que soit cette situation extérieure, elle n’est là que pour vous rappeler que la solution est en vous dès l’instant où vous retrouvez l’humilité et la simplicité, dès l’instant où vous acceptez de n’être plus que poussière sur cette Terre, qui ne fait que passer, dès l’instant en quelque sorte où l’Éternité pour vous est en quelque sorte là aussi le but de votre vie, et ce but n’est pas lointain puisqu’il est au-dedans de vous.

Il y a donc non pas une foi aveugle mais bien plus une foi que je qualifierais de nouvelle, liée à l’expérience de certains états contraires en vous, illustrant par là même les paroles du Commandeur faisant que face à chaque situation, cela ne peut se résumer en définitive qu’à deux choix et seulement deux choix : celui de la peur et celui de l’Amour. Celui de la peur vous emmènera toujours vers le besoin de manifester votre position au sein de ce monde, vous faisant perdre de vue – comme c’est le cas pour nombre de frères et de sœurs – l’espérance, l’Éternité, l’Unité.

Vous voyez bien, au travers de ce qui se déroule en quelque pays que vous soyez, qu’il y a réellement deux humanités, une qui est reliée à son Éternité en en étant pleinement consciente – ou encore en partie inconsciente – et une autre part de l’humanité qui elle s’est installée dans l’illusion du plaisir, quelle que soit son expression au sein de ce monde, le futile, l’agréable certes, mais qui ne dure jamais, d’un côté, et de l’autre l’impérieuse nécessité de vivre l’Amour dépouillé de tout dogme, de toute croyance, de toute projection ou anticipation dans un futur quelconque.

En résumé, quel que soit ce que vous avez pu vivre jusqu’à présent, en quelque domaine de votre vie, en quelque domaine de ce que vous nommez « énergie », « vibration », la vie vous ramène toujours maintenant, par la grâce de l’Amour et de la Lumière, à éclairer en quelque sorte de manière différente l’écran de votre conscience. Et je vous rappelle que cet éclairage en définitive n’a qu’une seule finalité : vous permettre de vivre la Grâce de l’Appel de Marie sans résistance et en toute confiance.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

Ainsi est la Voie de l’Enfance, une confiance permanente. Quelles que soient les circonstances, les joies, les vicissitudes, les souffrances même que vous portez au sein de votre vie, celles-ci deviennent relatives et s’effacent même dès l’instant où vous accueillez l’Amour. Par la grâce de l’Amour, là se situe ma présence aujourd’hui, pour vous aider à aller encore plus en profondeur, à rejoindre le Christ, à rejoindre la Vérité, celle qui ne souffre d’aucune circonstance de ce monde et d’aucune condition de ce monde. Le temps est venu de vous rappeler, le temps est venu de vivre la Vérité. Ces Temps-là de la Terre sont des temps très particuliers, cela vous a été annoncé par les Anciens, les Archanges, les autres Étoiles, c’est le temps de l’Ascension de la Terre révélant tout ce qui pouvait être encore obscur au sein même de l’écran collectif du monde.

Cet éclairage de la Lumière vise de lui-même à vous détourner des plaisirs éphémères et à vous tourner vers l’essentiel. Cet « essentiel » qui ne dépend d’aucune relation, d’aucune circonstance, d’aucune richesse, mais qui ne dépend en définitive que de vous-même et de vous seul, dès l’instant où vous avez l’humilité de laisser se dérouler ce qui se déroule dans votre pays, dans votre région, dans votre famille, dans votre vie et même jusque dans votre corps. Comme cela a été dit, la Lumière vous veut tout entier, il ne peut y avoir de demi-mesure avec la Lumière, il ne peut y avoir de tergiversations, il ne peut y avoir d’opposition d’aucune sorte.

Cela vous mettra, et si ce n’est déjà le cas, dans ce que j’appellerais un état de prière perpétuelle où quoi que vous fassiez au sein de votre vie, vous gardez la même joie au fond de votre cœur, et où vous n’êtes plus affecté par aucune circonstance de l’écran de ce monde comme de l’écran de votre corps. Là se trouve ce que je nommerais la vraie Vie ou la vraie Joie, celle qui n’est tributaire d’aucune circonstance de ce monde, d’aucune satisfaction de ce monde, qui n’a rien à voir non plus avec votre histoire ou avec votre progression vers la Vérité.

La Vérité est elle aussi, en quelque sorte, dorénavant brute et nue, elle n’a besoin d’aucun artifice et c’est ainsi que je vous engage vous aussi à n’avoir besoin d’aucun artifice, à n’avoir besoin de rien de ce qui satisfait les sens sans satisfaire l’Esprit. Non pas en rejetant les sens, bien sûr, mais bien plus en les transcendant de vous-même en vous tournant de plus en plus vers ce qui se déroule en votre Temple intérieur, parce que là se trouve à la fois la patience, à la fois la tolérance et surtout la Liberté, parce qu’aucune liberté de ce monde fût-elle une réussite matérielle, financière, professionnelle, affective, ne peut combler le manque qui est parfois encore en vous. Il n’y a que l’Amour qui le peut et la personne est certainement l’obstacle le plus important à cette plénitude de l’Amour manifesté.

Nombre d’entre vous avez assumé, si je peux dire, un rôle d’Ancreur, un rôle de Semeur de Lumière, vous avez accepté de vous laisser traverser littéralement par la Lumière. Certains d’entre vous ont oublié qu’ils étaient eux-mêmes Lumière tout en vivant la Lumière. Aujourd’hui ces jeux là sont terminés, il n’y a aucune échappatoire possible et toutes les circonstances de vos vies, en quelque pays, région ou famille que ce soit, ne sont là que pour vous affirmer et vous déterminer dans la Vérité du Cœur. L’humilité, la simplicité, sont la clé, parce que dans l’humilité il ne peut y avoir aucune revendication de la personne concernant quelque domaine de ce monde. Vous n’êtes plus dans la période des choix. En ces Temps-là de la Terre que vous vivez, il vous est demandé d’assumer en toute connaissance de cause, en quelque sorte, ce que vous avez découvert ou redécouvert de vous-même. Il n’y a pas d’autre certitude que celle de la Lumière.

En cette période et jusqu’à l’Appel de Marie qui peut survenir, comme vous le savez, à n’importe quel moment maintenant, il vous incombe de vivre soit l’éphémère soit l’Éternité, mais vous ne pouvez plus nourrir l’un et l’autre à la fois. Certains d’entre vous sont d’ailleurs déjà appelés à disparaître de plus en plus de l’écran de ce monde et de l’écran de leur personne. Les injonctions de la Lumière se font de plus en plus pressantes. D’autres parmi vous sont encore en train de chercher la Lumière. Or il n’y a rien de plus simple aujourd’hui que de trouver ce que vous êtes véritablement, mais pour cela il faut que votre attention ne soit pas figée en quelque sorte sur les plaisirs et les satisfactions de ce monde mais anticipe en quelque sorte la satisfaction de votre Éternité.

Certains d’entre vous découvrent déjà une forme de complétude mais aussi de distance entre ce qui se déroule au sein de leur vie éphémère et de leur vie en Éternité, en profondeur de leur Cœur. Plus vous rentrez à l’intérieur de qui vous Êtes, plus la joie et la paix seront même sur l’écran de votre personne sur le devant de la scène.

La Lumière vous enjoint de rester pleinement Ici et pleinement Maintenant, pleinement dans l’Instant Présent mais dépouillé de tous les rôles, de toutes les fonctions, de toutes les croyances, liés aux conditions mêmes de l’éphémère de ce monde.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

La Voie de l’Enfance, la Petite Voie comme elle a été nommé après mon décès de ce monde, est certainement la voie la plus directe et la plus rapide maintenant, et de plus en plus accessible si je peux dire, parce que cela ne nécessite aucune ascèse, aucun exercice, aucun effort. C’est simplement le moment où vous remettez votre Esprit à bien plus grand que vous au sein de ce monde, en la Lumière de la Vérité, en la Lumière Christ, et que vous l’accueillez non plus seulement par expérience, non plus seulement par moments, mais dans les circonstances les plus insignifiantes de votre vie.

Parce que la joie est autant dans les tâches les plus ingrates que dans les tâches qui vous sont les plus agréables, c’est le moment en quelque sorte où la réalité éphémère se confronte à la réalité Éternelle avec plus ou moins de bonheur, plus ou moins d’évidence. C’est dans ces moments-là que ma Présence vous est acquise, que vous en perceviez la vibration dans votre Canal Marial ou dans votre Cœur, ou que vous ne perceviez rien du tout de ma Présence. Je serai néanmoins là dès l’instant où votre demande et votre relation vis-à-vis de moi se fait dans cette reconnaissance de votre humilité et dans l’acceptation pleine et entière de la Petite Voie de l’Enfance.

Parce que là il n’y a pas besoin de connaître quoi que ce soit, vous n’avez besoin à ce niveau-là ni de vos connaissances concernant le vécu de votre corps d’Êtreté ni d’ailleurs d’aucune connaissance même nommée spirituelle. Là vous saurez que aurez touché le noyau de l’Être, le noyau de la Vie, ce que certains parmi les Anciens ont appelé le Cœur du Cœur ou le Centre du Centre. C’est le moment où la confiance est telle, au sein même du désarroi ou du désespoir le plus important, que cette confiance transperce toutes les couches isolantes et vous donne accès à la Béatitude.

Il n’est pas besoin pour cela de choisir des moments de prière, d’alignement, de méditation, parce que cet état de Grâce est appelé à remplacer tous les autres états et à combler tous les espaces de vos manques comme de vos pleins. C’est le moment réellement où l’idée même et le sens même d’être une personne limitée entre la naissance et la mort n’a plus aucun poids sur vous ni aucune emprise. Là commence la vraie Liberté, là commence la véritable Autonomie, elle est dans l’acceptation des deux parcelles de l’humanité en respectant la liberté de chacun et en étant en quelque sorte dans une prière qui n’est pas une prière pour demander mais une prière qui correspond bien plus, bien plus à l’état d’Être.

Être en paix avec vous-même vous mettra en paix avec le monde, quel que soit le tohu-bohu du monde ainsi que vous pouvez l’observer pour ceux qui s’intéressent encore à l’écran extérieur. Dès l’instant où vous vous retournez entièrement vers vous-même, dès l’instant où vous faites le sacrifice de votre personne, alors le Sacré remplit votre vie, remplit votre poitrine et remplit tout ce qui est nommé la conscience. Parce que c’est ici que se trouve le véritable appui et le véritable support de l’Éternité.

Cela nécessite à la fois, je dirais, une concentration et un relâchement, simultanés. Un relâchement par rapport à tout autre objectif que celui d’être Un avec Lui. Cela nécessite d’avoir assumé le choix de l’Éternité maintenant, je dirais, au détriment de toutes les circonstances éphémères qui ne font que passer entre la vie et la mort. Par mon aide, je vous aide à stabiliser l’Ultime Retournement de la Terre et de votre Conscience, le dernier Passage. Alors je ne vous demande rien, ni prière ni supplique, mais simplement d’être le plus naturel possible, de ne plus jouer d’autre rôle que celui d’être présent à vous-même, à la Petite Voie de l’Enfance.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

Viendra un moment, vous le savez, où tous sans exception vous passerez par ce moment-là, que vous le vouliez ou pas, que vous l’acceptiez ou pas. Alors il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour le vivre de votre côté. Tournez-vous vers vous, éloignez-vous des plaisirs et rapprochez-vous de la Joie, celle qui ne dépend justement d’aucun plaisir. Soyez insatisfait de ce monde mais ne le fuyez pas car c’est au sein de ce monde que vous trouvez la Vérité.

Il n’y a pas de meilleure préparation que celle de s’effacer de soi-même, de s’effacer de toute revendication, de toute quête, de toute recherche et de s’établir là, dans la Paix du Cœur, dans la Béatitude absolue de l’État de Grâce qui ne vous demande rien d’autre que d’être réellement vous-même, c’est à dire non pas seulement une personne qui a tel âge, telle histoire, tel problème ou telle joie mais de transcender tout cela pour s’établir au Cœur du Cœur, là où est le Christ, là où est ce que vous Êtes, au-delà de toute apparence, de tout voile et de toute circonstance de ce monde.

Je viens vous demander d’entrer en relation avec moi, non pas pour en faire une finalité, un but ou une expérience encore, nouvelle, mais bien plus pour aller vers la profondeur de vous-même. Toutes les circonstances de vos vies, ainsi que des pays, des nations, des continents tendent vers cela. Alors bien sûr certains frères et sœurs s’opposent à cela, ils peuvent rentrer comme vous le savez dans le déni, dans la colère, mais ceci n’est pas fait pour vous fâcher mais bien plus pour en définitive vous obliger à regarder la Vérité, non pas de toutes vos croyances en cette personne, en cette vie en ce monde, mais sur la Vérité Éternelle, non pas pour la remplacer par cette croyance-là mais bien pour le vivre concrètement et de manière journalière, et je dirais même à chaque souffle.

Car quand vous êtes dans cette profondeur-là, rien de vous ne peut venir juger quoi que ce soit ou qui que ce soit. Vous ne pouvez condamner personne parce qu’en vivant cela, vous constatez que chaque circonstance de vos vies, de vos proches, de l’humanité dans sa totalité, ne fait que manifester ce que vous êtes ici-même dans l’éphémère.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

L’heure est venue effectivement de rendre compte, non pas comme quelque chose à payer mais de rendre compte de vos expériences, de vos recherches même, de vos adhésions diverses et variées à votre propre vécu ou aux expériences des autres. C’est un appel silencieux mais fracassant de la Lumière elle-même à vous installer en Lui, pour Lui et par Lui. Alors décidez-vous. Déciderez-vous d’entendre l’appel avant l’Appel de Marie ? L’appel de votre Cœur qui crie et qui demande de manifester la Vérité, de manifester l’Amour. Comme disait le Commandeur, de mettre aussi bien l’Amour devant ou derrière qu’en haut, qu’en bas, que dedans et que dehors, non pas comme une acte de volonté mais bien réellement et concrètement comme un acte de reddition sans condition à la vérité éternelle de l’Amour et de la Grâce.

Peut-être le savez-vous, dans ma courte vie je n’ai pas manifesté de manière extérieure une quelconque puissance, je n’ai rien fait de mon vivant pour modifier le monde, pour changer le monde. Certes, j’avais pris quelques âmes dans mes prières et je choisissais toujours les âmes qui me semblaient les plus éloignées de la Lumière, aussi bien les assassins que des gens en prison que je n’avais jamais vus et que je ne verrais jamais à cette époque-là, mais j’avais la certitude inébranlable que c’était là aussi quelque chose qui faisait partie prenante de la Voie de l’Enfance.

Apprendre à prier, à aider, au-delà des circonstances de ce monde, au-delà des personnes, dans le silence de sa cellule ou de son cœur, sans rien attendre en retour parce que là est le vrai Don et là se trouve la profondeur de l’Éternité. Ne vous posez même pas la question de l’efficacité parce que se poser la question, c’est déjà mettre en doute la vérité de l’Éternité.

Je viens vous inviter à ce que peut-être vous avez déjà vécu voilà quelques années dans les processus de Communion de la conscience, de fusion voire de dissolution de la conscience, mais à une octave différente. Vous le savez, depuis un an vous êtes rentrés dans la co-création consciente du Féminin Sacré. Aujourd’hui se déroulent, sur l’écran de votre vie et sur l’écran du monde, les résultats je dirais tangibles des injonctions de la Lumière. Que cela soit des conflits, que cela soit des évènements survenant dans votre vie ou sur le monde qui vous semblent pourtant extérieurement les plus éloignés possible de la Lumière, se trouve en réalité la plus grande des Lumières qui ne fait qu’exprimer son manque et son étouffement.

Cela veut dire aussi qu’il ne faut pas vous arrêter aux apparences ni aux jugements, il ne faut pas s’arrêter à ce que vous disent vos sens, vos expériences, vos habitudes. Être neuf à chaque instant, c’est emprunter chaque jour un peu plus la Voie de l’Enfance, faire confiance en la vraie Vie, faire confiance en votre Éternité et en l’Éternité. Cela ne demande aucune autre connaissance que celle d’être vous-même, de vous reconnaître vous-même à la fois comme une chose éphémère et qui ne fait que passer mais aussi comme Éternité présente au sein de cet éphémère.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

La Voie de l’Enfance vous demande toujours plus de patience, toujours plus d’humilité, toujours plus de sourire. Non pas le sourire de la satisfaction matérielle mais le sourire de la satisfaction de l’Esprit retrouvé. Rappelez-vous que le témoin de cette profondeur n’est que visible dans votre aptitude à manifester la même humeur, la même Présence, quoi que vous fassiez, quoi qu’il vous soit demandé de faire, en quelque circonstance que ce soit.

Dire « oui » à la Lumière, c’est accepter de ne pas toujours comprendre, de ne pas toujours pouvoir expliquer, mais c’est vivre dans la profondeur du Cœur, c’est trouver ce « point » qui n’attend que vous pour vous combler de ses Grâces.

Alors, que vous allumiez une bougie, que vous vous contentiez de prononcer mon nom ou simplement de m’évoquer, je me précipiterai alors auprès de chacun de vous afin de vous combler des Grâces de ma Présence. Ces Grâces ne sont pas liées seulement bien sûr à la résolution d’une maladie, d’un problème, d’une difficulté, mais rappelez-vous que c’est surtout destiné à vous faire rentrer de plus en plus avec intensité dans la Voie de l’Enfance et de l’Humilité. Parce que bientôt vous ne pourrez plus revendiquer le ciel et revendiquer quoi que ce soit au sein de ce monde, cela sera de plus en plus l’un ou l’autre et ce, de manière exclusive.

Afficher l'image d'origine

La Voie de l’Enfance vous demande aussi d’effectuer ce qui vous incombe dans votre vie avec la même humeur et la même grâce, de vous en remettre au Christ, à la Lumière, dans les choses que vous n’arrivez pas à dépasser ou à traverser. En dehors de l’Amour, il n’y a point de solution, en dehors de la fraternité, il n’y a pas d’issue, en dehors de l’Éternité même, il n’y a aucune issue au sein de l’éphémère. C’est à cette prise de conscience et cette prise de position que les circonstances de ce monde vont vous amener, selon les pays et les régions, de manière plus ou moins violente, plus ou moins évidente. Les impulsions de la Lumière, surtout si vous vous penchez vers moi, vous apparaîtront de plus en plus clairement, de plus en plus lucidement si je peux dire.

La Voie de l’Enfance est vraiment faite pour tous ceux d’entre vous qui doutent encore, qui se posent des questions sur leur vécu, sur leurs vibrations, sur leur conscience. Parce que plus vous serez ignorant de toutes ces choses savantes que peut-être vous avez vécues pour certains d’entre vous, plus vous serez prêt pour la Voie de l’Enfance. Plus vous aurez accepté de lâcher toutes les connaissances parcellaires, toutes les expériences que vous avez vécues, à ce moment-là je serai déjà près de vous, même si vous n’y prêtez pas attention. Bien sûr je ne suis pas seule, l’Archange Anaël, l’Archange Uriel, nombre d’Anciens aussi seront présents en même temps, et vous les identifierez aussi non seulement comme Présences mais comme composantes de vous-même au sein de l’Éternité.

Redevenir comme un enfant, c’est aussi abandonner tous les partis pris, tous les jugements, toutes les expériences aussi, vous retrouver totalement nu et dépouillé de tout ce qui appartient à l’éphémère. C’est accepter le principe de l’Intelligence de la Lumière, de l’Action de Grâce et de l’État de Grâce, c’est aussi ne plus être tributaire des quelconques circonstances de ce monde. En effet les Temps de la bataille de tous contre tous sont arrivés, cela a été appelé dans la Bible, la bataille de Gog et Magog, mais quelle importance tout cela a dès l’instant où vous êtes dans la Voie de l’Enfance ! Vous le voyez, vous l’éprouvez, mais vous n’en êtes affecté en aucune manière.

Tous ceux qui tiendront à ce monde et à ses circonstances de vie seront confrontés à la fatuité des illusions de ce monde où tout n’est que lié à des circonstances qui vont et qui viennent mais il n’y a aucune stabilité et aucune pérennité. L’Amour, la Grâce, n’ont rien à voir avec cela. Le monde des sens, le monde des plaisirs est un monde qui ne dure qu’un temps, au maximum le temps de votre vie. Alors posez-vous sérieusement la question et voyez avec lucidité ce que vous pourriez définir comme but, comme objectif ou comme présence même au sein de ce monde, voyez la place que vous tenez, ou qui vous tient.

La Lumière et l’Appel de Marie ne vous permettront plus d’être dupe de qui que ce soit ou de quoi que ce soit et encore moins de vous-même, dans les gesticulations de la personne elle-même. Je dirais que la mesure de votre Joie Intérieure est le reflet de votre Voie de l’Enfance. Encore une fois, quelles que soient les circonstances de votre vie, de votre âge, de vos handicaps, de vos plaisirs, de vos joies, vous constatez peut-être déjà que vous êtes non pas insensible mais de plus en plus détaché de ce qui peut se dérouler au sein de la conscience éphémère de ce monde. La Lumière vous veut tout entier, l’Appel de Marie vous veut aussi en totalité. Que vous l’acceptiez ou pas, le moment venu vous passerez tous par là, vous le savez, cela vous a été expliqué d’innombrables façons.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

La Voie de l’Enfance est aussi en quelque sorte la voie de l’innocence, de l’innocence retrouvée, pleinement vécue et pleinement acceptée. Parce que dans cette profondeur-là, il y a une réelle insouciance des conditions éphémères de votre vie et de ce monde. Il y a aussi la certitude inébranlable de ce que vous êtes. Acceptez tout ce que la vie vous propose au sein de l’éphémère mais ne perdez pas de vue la Paix qui habite votre cœur et la plénitude de la Béatitude.

La Béatitude ne se trouvera plus seulement et exclusivement dans les prières, dans les alignements, dans les méditations mais aussi dans les moments les plus pénibles de ce que vous avez à vivre, à dire, à partager ou à exclure de votre vie.

Vous êtes, je vous le rappelle, les enfants de la Loi de Un. Vous êtes les Flammes Éternelles de l’Amour. Tout le reste n’est qu’accessoire et ne fait que passer, et passera de plus en plus vite et de façon de plus en plus bruyante. Mais rappelez-vous que toutes les ressources sont réellement et concrètement en vous. Je suis là pour vous le montrer, vous le démontrer et vous assister à vivre cela.

L’établissement au sein de votre Demeure d’Éternité se réalise dès l’instant où vous avez réalisé votre ultime Passage. À ce moment-là, il n’y a plus de retour en arrière possible, que cela soit pour les lois de la personnalité, les lois de la personne, les lois sociales ou même pour les lois de l’âme. L’Esprit est enfin révélé et l’Esprit prend toute la place. Il ne restera plus, au moment de l’Appel de Marie, aucun interstice entre la Lumière et vous, entre la Lumière et la Lumière que vous êtes.

Alors oui, aimez toutes les circonstances de ce monde quelles qu’elles soient, sans les juger, sans les catégoriser. Cela vous montrera à vous-même que c’est la Lumière qui est à l’œuvre même si comme le disait le Commandeur voilà de nombreuses années, les méchants garçons s’en donnent à cœur joie. Laissez-les jouer tous seuls. Ne participez pas à ce jeu, soyez vous-même, soyez humble, et surtout soyez doux. L’Amour ne vous demande rien d’autre que de laisser fleurir l’Amour. L’Éternité ne vous demande rien d’autre que d’être libre et d’être vous-même.

Les circonstances de la Terre en ces Temps-là vous montrent aussi ce qui peut résister encore à la Lumière. Que cela soit les structures étatiques, que cela soit les structures des religions, quel point de vue défendez-vous ? Où vous placez-vous vous-même ? Dans l’humilité, la simplicité de l’Amour ou dans la complexité de ce qui est éphémère ? Comme disait le Commandeur à juste raison, il n’y a plus de chaise, il n’y a plus de fesses, il n’y a plus rien que vous-même. Tout se dissout à votre rythme, vous amenant à disparaître, à vibrer, à brûler, à être en joie sans aucune raison.

Alors si vous ne vivez pas cela, il n’y a rien à critiquer, il n’y a rien à se reprocher, il y a juste la difficulté à se voir réellement, sans peur. La peur est exactement l’antithèse de l’Amour, qui vous conduit à l’Amour malgré les apparences, parce que c’est ces Temps-là de la Terre que vous vivez. Le temps de la Révélation, le temps où tout ce qui était contraire à la Lumière, et futile, doit s’effacer devant la majesté et la grandeur de la Lumière, celle que vous êtes. Parce que la Lumière se suffit à elle-même et l’État de Grâce vous comble de grâces, et dans cet emplacement de votre conscience ici-même sur ce monde, au sein de cette Grâce, il n’y a plus de désir, il n’y a plus de manque, il n’y a plus de quête, il y a juste l’évidence et la plénitude de l’instant en sa Présence et en votre Présence.

Ainsi donc je me présente à vous bien plus que comme la petite Thérèse que j’ai été, bien plus que comme l’Étoile que je portais, mais bien plus comme une sœur, comme votre petite sœur qui ne veut rien d’autre que de voir vos yeux briller d’Amour et votre cœur sourire à l’Amour. C’est cela qu’il vous faut reconnaître parce qu’il n’y a rien d’autre sur quoi s’appuyer et il y aura de moins en moins de choses sur lesquelles s’appuyer au sein de l’éphémère. Vous voyez bien le brouhaha du monde mais je vous demande de voir encore plus la paix de votre cœur. C’est vous qui décidez, en définitive, dorénavant, d’être soumis à ce monde ou d’être libéré de ce monde. Il n’y a aucun obstacle pour la Grâce de la Lumière, pour vous établir dans la Grâce. Il n’y a que vous qui êtes le seul obstacle.

Je viendrai à vous, rappelez-vous, en quelque circonstance que ce soit, dès l’instant qu’en cette circonstance précise que vous vivez, vous mettiez l’Amour devant et l’humilité devant, si vous abandonnez le besoin de réagir, de vous opposer, de vous confronter, à qui que soit ou à quelque circonstance que ce soit.

Image du Blog lusile17.centerblog.net

L’Intelligence de la Lumière, comme cela a été nommé, devient de plus en plus flagrante et totale. Et n’oubliez pas que même dans les circonstances qui vous semblent dénuées de cette Intelligence et de cet Amour, c’est justement là où il y en a le plus, qu’il y a simplement des blessures, des croyances, des adhésions à l’éphémère qui empêchent sa pleine révélation. Vous allez constater que dans vos vies surviendront des événements de plus en plus immédiats et parfois brutaux. N’y voyez aucun jugement, aucune condamnation, mais bien plus l’œuvre de l’Intelligence de la Lumière. Chacun d’entre vous est testé par lui-même dans sa capacité à être justement en cette profondeur de l’Amour ou en la superficialité de la personne.

Allez en paix et aimez. Allez en paix parce que la Paix est en vous. Elle sera de moins en moins dans vos vies, dans l’écran de vos vies, parce que les Temps de la fin sont en pleine actualisation. Il n’y a pas urgence, il n’y a pas précipitation, mais il y a bien plutôt la douceur de vous-même vis-à-vis de vous-même. Ainsi se déploie aussi ce qui avait été évoqué par ma sœur No Eyes sur les différentes visions. La vision éthérique déjà vous permet effectivement de voir les habitants invisibles qui vous côtoient en ce monde mais vous donne accès aussi, là aussi, à l’humilité de l’Enfance, l’enfant qui vit quelque chose et n’a pas d’autre raison de joie que de vivre cela, sans aucune projection, sans aucune interprétation. Soyez aussi, de la même façon, neuf et disponible en quelque circonstance de votre vie, en quelque rencontre que ce soit, pour manifester cette humilité et cette simplicité.

La Lumière vous invite aussi à vous dépouiller de tout ce qui n’est pas vrai et je vous invite aussi à vous détourner des satisfactions immédiates, à ne plus dépendre de la satisfaction d’un désir ou de l’actualisation d’un plaisir, mais directement et seulement de votre Cœur et de sa Présence. Je dirais que c’est surtout dans les situations qui peuvent vous sembler difficiles, voire même comme contraires à la Lumière, que se trouve le plus grand potentiel de réalisation de la Lumière, en vous comme autour de vous. La Lumière vous demande dorénavant, en quelque circonstance que ce soit, de choisir entre la Béatitude de votre Cœur retrouvé et la confrontation de l’éphémère. Vous aurez toujours le choix et vous le verrez de plus en plus clairement, si ce n’est pas déjà le cas.

La Lumière vous demande simplement d’être vous aussi la Voie, la Vérité et la Vie, de porter en quelques circonstances de votre vie le sourire du Cœur, la Paix du Cœur, quelles que soient les réactions parfois contraires de certains environnements ou de certains proches qui sont hostiles à cela. Rappelez-vous qu’ils ne font que manifester leur propre peur. Alors allez-vous réagir par la peur à la peur ? Ou par l’Amour ? Tous les jeux de la conscience qui se déroulent aujourd’hui, pour chacun de vous, n’ont que cette vocation, vous éclairer littéralement de l’intérieur, vous permettre de ne plus être affecté, même par votre propre mort ou par le décès même de la personne la plus chère, parce que c’est dans les difficultés que l’homme trouve le plus facilement les capacités de dépassement et de transformation. Saisissez bien cela et vivez-le surtout.

La Voie de l’Enfance, c’est aussi la voie de la confiance, pas seulement de la foi, pas seulement de la confiance en vous, bien sûr, mais de la confiance absolue en la Lumière et en l’Amour, et en la Vérité. Rappelez-vous que la Vérité ne dépend d’aucune circonstance de ce monde. Il en est de même pour l’Amour, il en est de même pour la Lumière. Vous allez vous rendre de plus en plus compte que la Paix, l’Amour, la Lumière et la Vérité ne dépendent que de vous-même et plus du tout des circonstances extérieures de contentement de quoi que ce soit. La Lumière, en quelque sorte, vous enjoint à dépasser le sens et l’idée d’être simplement une personne.

Rappelez-vous cela en quelque circonstance que vous ayez à traverser dorénavant. Rappelez-vous aussi que quelle que soit la souffrance de la perte de quoi que ce soit de ce monde, cela peut être très vite comblé par la Béatitude du Cœur et par l’État de Grâce. Faut-il encore que vous l’accueilliez et l’acceptiez, faut-il encore que dans votre Voie de l’Enfance vous acceptiez de ne pas comprendre, de ne pas saisir les tenants et les aboutissants de ce qui se déroule sur l’écran de votre conscience ou de vos relations. Là aussi se situe la Liberté. La vraie Liberté n’a que faire des circonstances de ce monde et encore moins de toute justification ou explication de quoi que ce soit. C’est un état d’être naturel de plus en plus proche de vous et de plus en plus manifestes.

Rappelez-vous aussi, pour ceux d’entre vous qui ont eu la chance de vivre les processus vibratoires, l’allumage des Couronnes, l’activation de l’Onde de l’Éther – ou de l’Onde de Vie si vous préférez – que vous avez eu des preuves incontestables de l’œuvre de la Lumière en ce corps et en votre conscience. Mais pour vous aussi qui n’avez rien vécu comme expériences, comme vibrations, rappelez-vous que la Voie de l’Enfance est la plus directe et la plus sûre car elle ne peut être affectée par aucune connaissance, par aucune projection, par aucun désir. La seule certitude qui demeure est la certitude de la Lumière. Alors bien sûr il s’agit aussi d’une forme de renon­ce­­ment. Ce renoncement n’est pas une privation mais bien, je dirais, une profession de foi adressée à la Lumière.

x7smv6zh

S’en remettre à la Lumière, c’est accepter d’être Lumière et rien d’autre que Lumière, et cela ne concernera jamais l’idée que vous vous faites de vous-même, de votre vie ou de votre histoire, car la Lumière est indépendante de toute histoire et de toute mémoire. Quoi que la vie vous donne à vivre, à faire, à entreprendre ou à endurer, cherchez toujours la Béatitude, celle de la profondeur de votre Cœur, de votre Présence, non pas pour y trouver explication, non pas pour y trouver soulagement mais bien parce que c’est la seule vérité qui ne peut être altérée, alors que toutes les vérités éphémères de ce monde, comme vous le voyez, se dénaturent chaque jour un peu plus.

Vous voyez bien les éléments de la nature qui deviennent anarchiques, vous voyez bien le fonctionnement des hommes qui devient aussi anarchique. La prédation, la compétition n’ont jamais été aussi présentes dans l’histoire de l’humanité parce que les moyens modernes vous donnent la capacité à créer ce que l’on pourrait nommer des réseaux de pensées ou égrégores et qu’inconsciemment, dès l’instant où votre attention et votre conscience se portent sur la guerre, alors c’est la guerre en vous. Mais si votre regard se porte sur la guerre en étant vous-même au préalable en paix et dans la Béatitude, la guerre n’a plus aucun effet sur vous, vous n’y voyez que la manifestation de la Lumière qui se révèle et qui démasque tout ce qui n’est pas éternel.

Rappelez-vous que vous êtes les enfants de la Loi de Un. Rappelez-vous, comme cela a été répété à de nombreuses reprises, que vous êtes sur ce monde mais que vous n’êtes pas de ce monde. L’ensemble de ce système solaire vit, je dirais, une modification sans précédent, et votre cœur aussi. Il se donne à voir, il se donne à se démontrer lui-même, il vous comble de Grâce et vous remplit de Béatitude et de Joie. Si cela n’est pas le cas, ne vous jugez pas mais constatez simplement que la peur est encore présente, sans aucun jugement, sans aucune condamnation, ni de vous ni d’aucune circonstance ni de personne d’autre. Acquiescez à cela et devenez « petit », et je serai là. Alors à ce moment-là, la Grâce pourra vous remplir par-delà toutes les apparences, toutes les souffrances.

… Silence…

Je serai là aussi dans vos moments de Silence, dans vos moments de Présence et dans vos moments d’Absence, même s’il n’y a rien à me demander mais juste pour l’évidence du Cœur et de l’Amour. Nombre de mes sœurs Étoiles vous ont dit peut-être la même chose concernant l’aide que nous pourrions vous apporter. En ce qui me concerne, je vous propose, comme je le disais, une autre octave, beaucoup plus directe, beaucoup plus immédiate et aussi beaucoup plus efficace si je peux dire, non pas seulement sur la résolution de ce monde mais sur l’installation de votre Présence ou de votre Absence dans la Béatitude du Cœur.

Dans la Voie de l’Humilité et dans la Voie de l’Enfance – et peut-être cela a déjà été le cas – il vous sera donné d’entendre le Chœur des Anges. Je sais que le Chœur des Anges s’est déjà exprimé parmi vous mais l’expression première du Chœur des Anges est un son, un chœur mélodique qui prend tous vos sens et les emmène vers l’Extase et vers la Paix. Peut-être que déjà, certains d’entre vous vivent cet Appel de la Lumière par le son à différents moments de leur journée. Il vous faut identifier cela et vous baigner dans cela quand cela se produit.

… Silence…

Je viens aussi vous dire que dans la Voie de l’Enfance, l’Amour se manifeste pleinement, pas seulement pour vous, pas seulement pour vos amis, vos frères et vos sœurs, mais aussi pour ce que vous seriez tentés d’appeler encore « ennemis », et surtout pour cela. Les circonstances défavorables, quelles qu’elles soient, vous engagent et vous amènent à vivre et à accepter l’humilité de l’Enfance.

Rappelez-vous que ce ne sera jamais un effort mais bien plus un allègement et quelque chose de facile.

Mais pour cela il ne vous faut plus croire seulement au fait d’être une personne qui vit sa vie avec ses peines et ses joies mais de reconnaître de plus en plus le noyau d’immortalité de votre Flamme Éternelle. Alors bien sûr, ce qui a été nommé l’Onde de l’Éther, les Couronnes Radiantes, le Canal Marial, l’Onde de Vie, vous ont permis d’affermir en quelque sorte votre position mais vous n’êtes rien non plus de tout cela, même si cela vous parcourt.

Vous êtes, au sein de votre vie encore sur ce monde, l’Éternité qui s’est limitée et qui a été limitée par les circonstances de ce monde. Je vous engage à aller au-delà de toute histoire, même l’histoire que vous avez vécue hier, même l’histoire que vous avez vécue au travers de vos vibrations, de vos élévations de conscience si je peux dire. Non pas à refuser ni même à réfuter comme disait Bidi, mais bien plus d’aller à l’essentiel qui est en quelque sorte caché derrière tout cela. Laisser apparaître la Grâce de la Béatitude et de l’Amour est quelque chose d’extrêmement facile aujourd’hui, seule l’idée de votre personne vous fait trouver les choses dures ou compliquées.

À l’heure où la Lumière frappe à toutes vos Portes et à toutes vos Étoiles, comme à l’ensemble de vos consciences morcelées de ce monde, et fragmentées, il est plus que facile de s’abandonner à Lui puisqu’Il est déjà là, puisque l’Appel de Marie et l’ensemble de ce qui a été nommé la Confédération Intergalactique des Mondes Libres vient clôturer l’histoire avec vous.

… Silence…

Soyez humble et généreux. Dépensez le cœur sans parcimonie. Offrez votre cœur à toutes les circonstances de votre vie, à toutes vos relations, non pas comme quelque chose de manifesté et exubérant mais bien plus comme un état d’être intérieur, car il ne servirait à rien de prendre un frère ou une sœur dans ses bras et après d’émettre une pensée contraire à cela. Soyez humble là aussi et Il vous comblera de sa Joie qui est la vôtre, et je viendrai encore plus vous assister. Je ferai pleuvoir réellement et concrètement sur vous une pluie de roses.

Certains d’ailleurs d’entre vous l’ont déjà sentie et c’est différent de l’énergie de la vibration, si vous préférez, qui pénètre par la tête, parce qu’à ce moment-là je créerai par notre Présence commune un ruissellement d’Amour, de pétales de roses, sur votre tête et sur vos épaules. C’est à cela que vous me reconnaîtrez. Nous n’aurons pas besoin de mots, nous n’aurons pas besoin d’explications, mais je serai là pour vous aider à installer votre Béatitude.

Les Appels de la Lumière deviennent peut-être de plus en plus pressants mais les Appels de certaines de nos Présences en vous, se font aussi de plus en plus pressants. Là aussi n’interprétez rien, ne recherchez rien quand cela se présente mais vivez-le pleinement, et la Béatitude et la Grâce seront présents à chaque instant.

… Silence…

Dans l’espace de mes Silences je vous demande aussi, non pas seulement vous qui m’écoutez, mais aussi vous qui lirez, de faire une pause dans votre lecture dans ces moments-là, et vous verrez que ma Présence aussi sera là. Je ferai réellement pleuvoir une pluie de roses sur votre tête. Vous ne pourrez confondre cela avec rien d’autre parce que c’est un ruissellement d’Amour qui vous inondera et qui viendra ouvrir réellement et concrètement votre Cœur. Et cela vous comblera, sans mots, sans justifications.

… Silence…

En quelque sorte aujourd’hui, il vous est demandé, si je peux appeler ça ainsi, comme une demande, d’être les enfants de la Grâce, non pas seulement les enfants de la Loi de Un, ambassadeurs de l’Un en tant qu’Ancreurs et Semeurs de Lumière durant ces années passées mais aujourd’hui d’être bien plus l’enfant de la Grâce. Là réside aussi le sens de ma Présence en vous. Toutes les ressources y sont. Je dirais même qu’il vaut mieux être rassasié de cette énergie-là, de cette conscience-là, que des mets les plus délicats de cette Terre. En quelque sorte aujourd’hui il n’est plus temps seulement de vous rappeler – pour ceux qui en vivent la vibration – vos origines stellaires ou vos lignées stellaires, ni non plus seulement d’entrer en contact avec les peuples de la nature, si cela se produit pour vous, mais de vous découvrir en tant qu’enfant de la Grâce. Parce qu’en tant qu’enfant de la Grâce et vivant l’État de Grâce, il n’y a plus besoin de repères, il n’y a plus besoin de se conforter par rapport à ce qui s’est déjà passé pour vous dans les aspects vibratoires.

… Silence…

Et d’ailleurs, de votre capacité à oublier tout ce qui est éphémère dans ces moments-là, vous constaterez une amplitude de plus en plus grande de la Grâce elle-même, amenant à vos yeux des larmes, non pas des larmes d’émotion mais des larmes de gratitude par rapport à votre propre vérité.

Comme a pu le dire le Christ, faites un pas vers moi et j’en ferai dix vers vous parce que réellement, en ces Temps-là de la Terre, se vivent et s’installent les Temps de la Grâce. Seul le regard de la personne y verra destruction, cataclysmes, alors que la Grâce y verra l’établissement du règne de la Lumière sur une Terre régénérée pour ceux qui y demeureront, dans une nouvelle dimension comme vous dites.

… Silence…

En ce moment même, si vous respectez les temps de Silence entre mes paragraphes de lecture ou ici-même en m’écoutant, peut-être percevez-vous ce frémissement de cette pluie de roses que je déverse sur vos têtes et dans votre cœur.

… Silence…

L’archange Uriel vous disait souvent : « Écoutez et entendez ». Moi je vous dis dorénavant : « Sentez et vivez la Grâce comme votre nature première, venant balayer les objections de ce monde et les objections de l’éphémère. ».

… Silence…

Telle est ma Présence en votre Présence.

Parce qu’en ces Temps-là de la Terre se réalisent les Temps de la Grâce. Là est la révélation la plus importante, bien plus que les désordres de ce monde qui, je vous le rappelle, sont inéluctables, quoi qu’en disent ceux qui espèrent encore en la survie de la personne et de ce monde tel qu’il est. Vous, vous n’êtes pas dupe de ce que veut la personne mais soyez de plus en plus affiné dans ce que veut la Grâce.

… Silence…

Permettez-moi de redoubler de Grâce… et de vous aimer librement et dans la Liberté.

… Silence…

Afficher l'image d'origine

Aujourd’hui, il y a urgence Spirituelle d’aller vers Vous.

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, permettez-moi de vous recouvrir du Manteau Bleu de la Grâce, ici et pour tous ceux qui auront l’opportunité de lire, d’écouter et de comprendre mon intervention de ce soir. Je sais pertinemment que mes mots seront lus ou entendus par une partie infime de l’ensemble de l’humanité. Mais cette partie infime que vous représentez, a les moyens de résonner à ce que je vais dire et peut-être aussi de préparer certains de mes enfants qui n’ont pas eu la chance encore de me connaître ou de me reconnaître, de découvrir la vérité de mon Amour et la vérité de Mère que je porte, en vous.

Comme peut-être vous le percevez avec vos yeux de chair, avec votre mental, la scène de ce monde vous montre à voir des éléments qui se précipitent, des événements qui surviennent en de multiples parties de ce monde, concernant aussi bien vos frères, vos sœurs, mes enfants, que la Terre elle-même. Celui qui regarde autour de lui, aujourd’hui, constate que le visage de la Terre devient différent. Je viens vous encourager à aller au-delà des apparences, au-delà des événements parfois spectaculaires qui se déroulent en quelque partie de ce monde. Je vous lance à vous qui m’écoutez, qui m’entendez, qui me lisez, de pénétrer maintenant le sanctuaire de votre cœur.

Longuement nous avons œuvré, vous et nous, à vous faire découvrir la Vérité en vous-mêmes et par vous-mêmes. Nous vous avons apporté ce qu’il était loisible de vous apporter afin de vous aider dans ce cheminement vers la Vérité, vers vous-mêmes et vers l’Amour.

Aujourd’hui il y a urgence. Non pas une urgence temporelle, même si celle-ci est réelle, mais bien plus une urgence spirituelle à aller vers vous, à vous rencontrer. Quelle que soit la dissonance de ce monde et quel que soit le théâtre des événements, ne perdez jamais de vue que mon Fils et moi-même vous avons laissé, tout au long de ces millénaires, de nombreuses mises en garde amoureuses et pleines de sollicitude envers vous sur la vérité de l’Amour, sur la vérité de votre être, sur la vérité de la Vie.

Là se trouve l’alchimie, si je peux dire, du Chœur des Anges et de l’Esprit du Soleil en votre Présence.

… Silence…

Tout ce qui n’est pas Grâce, tout ce qui n’est pas Amour et tout ce qui n’est pas Éternité va disparaître. À vous de savoir si vous voulez vivre réellement et entièrement ce que vous êtes en Vérité ou alors si vous préférez maintenir les jeux, au sein de l’expérience de la conscience. Vous êtes libres, mais tous passerez par la Grâce de l’Appel de Marie.

… Silence…

Le Chœur des Anges et l’Esprit du Soleil vous donnent à entendre la symphonie des Anges, la symphonie de la Grâce qui conduit à la Béatitude Éternelle.

Ainsi, je vous re-bénis dans la Grâce et fais pleuvoir sur vous une pluie de pétales de roses, du rose de l’Amour, de la Beauté et de la Bonté, là où n’existe nulle revendication personnelle et nulle recherche de plaisir, et où nul désir ne peut être présent.

… Silence…

Gifs fleurs blanches animées

Je viendrai alors chanter en vous le chant de la Liberté, de la Voie directe vers l’Amour. Le Christ l’avait dit : « Heureux les simples d’esprit » et « Nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux s’il ne redevient auparavant comme un enfant ». Tout ce que j’ai exprimé aujourd’hui par mes mots et par ma Présence, en cette première partie de mon intervention, n’est que l’illustration et la manifestation de ces paroles du Christ.

Il vous a dit aussi « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » et pour aimer comme Lui, pour devenir comme Lui, pour l’épouser et pour retrouver la Liberté totale, il n’y a pas d’autre alternative.

Bien sûr, dans ma courte incarnation j’avais besoin d’un support : une statue de Marie, un dessin de Jésus. Aujourd’hui le support est imprimé en vous dans votre Temple parce que les portes se sont ouvertes et parce que cela correspond, en ces Temps-là de la Terre, à ce qui est à vivre. Et c’est offert avec la même intensité, dans le même don de la Grâce pour chacun de vous.

… Silence…

Et là, dans le Silence de mes mots et le Silence de votre Présence, le Silence de votre lecture, se déploie la Béatitude de la Joie se nourrissant d’elle-même de manière perpétuelle.

… Silence…

Je suis Thérèse de Lisieux, aussi parfois nommée Thérèse de l’Enfant-Jésus. Je rends grâce à votre accueil et je clôture ainsi la première partie de mon intervention qui va se poursuivre bien sûr dans quelques instants. Je vous embrasse tous, ici et ailleurs. Je vous dis à dans quelques instants.
BLOG : LES TRANSFORMATIONS      http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Je remercie Lusile17 pour son magnifique site poemes de Thérèse de Lisieux à qui j’ai « emprunté » les divines photos…   Namasté

Image du Blog lusile17.centerblog.net

Publicités

Merci et que ce moment de partage remplisse vos cellules de Lumière et d'Amour.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s