20 SiIMPLICITE

 

Afficher l'image d'origine

 

« Amma » :  Un ange descendu sur terre ; des milliers de gens réconfortés : quelle humilité d’Amour !

undefined

 

Aujourd’hui je m’ouvre à la simplicité de mon cœur et de mon amour. La simplicité est le moteur de la Vie. Elle me place dans la fluidité des énergies et elle m’apporte l’équilibre. Avec elle je suis clair avec moi-même et avec les autres. Mes intentions sont claires et vibrent sur une fréquence élevée.

Aujourd’hui la simplicité me permet de vivre en accord avec moi-même, sans lourdeur, sans blocage, sans limite, sans obligation, sans pouvoir. Je la répands autour de moi par des pensées simples, dénuées de peur.

Aujourd’hui je vis ma vie dans l’énergie du cœur et non dans celle du mental. Je me détache de la complexité des choses. Je suis simple dans mon esprit et dans mon cœur. Je comprends et je vois la beauté dans tout ce qui est, au-delà des apparences.

Aujourd’hui la simplicité me permet de me reconnecter aux vrais valeurs de la vie. Avec elle je perçois le meilleur en toute chose car elle me place dans la pureté d’intention. La simplicité vibre avec clarté, honnêteté, justesse, foi, amour, paix intérieure, joie, lumière, harmonie…

Aujourd’hui grâce à la simplicité, je me situe dans le courant de l’amour et non dans celui de la peur. La simplicité me permet de vivre en paix, de me relier à la transparence, loin des artifices et de l’illusion.

Aujourd’hui je choisis la simplicité et je me laisse porter par son énergie.
Aujourd’hui je choisis d’être simplement moi.

Affirmation positive.

Acceptez, acceptez qu’il soit ici et maintenant proposé, peut être quelques mots d’Amour à ceux qui maintenant se demandent où est l’Amour dont il a déjà été tant parlé.

Acceptez que maintenant ces mots leur soient proposés sans qu’il n’y ait en cela aucune importance, aucune nécessité.

Tout Amour, toute Joie, toute Lumière soient avec vous.

Vous dites, vous dites : « où est l’Amour, l’Amour donné, l’Amour reçu » ; il EST simplement.

Vous dites : « mais comment aimer, mais comment aimer maintenant ? Comment être Amour maintenant?  Vous dites : « comment aimer ? »

Vous dites avoir peur d’aimer, vous dites avoir peur d’être aimé ; vous dites cela aussi.

Peu- être n’est-ce pas facile de poser là : besoin d’aimer, besoin d’être aimé, besoin de partager, de donner, de recevoir.

Peut-être n’est-il pas facile de poser cela pour se fondre, se diluer, s’ouvrir à l’Amour infini.

Amour infini ; Amour infini ;

Voyez, sentez, entendez tout ce qui le recouvre maintenant ; toute cette douleur, toute cette souffrance, toute cette peur, toute cette attente qui le recouvre maintenant.

Amour infini – Amour infini – simplement, simplement recouvert, recouvert.  Il faut peut être découvrir petit à petit, découvrir peu à peu, nul ne peut accepter tant d’Amour, tant d’Amour sans y avoir préalablement été préparé.

Acceptez que cela se fasse petit à petit, peu à peu. Mais voyez, voyez, entendez, entendez, sentez, sentez combien, combien déjà , déjà le voile est plus léger.

Voyez, sentez, entendez cela.

Amour infini, Lumière infinie, Joie infinie sont déjà là en vous, nul n’est besoin d’attendre, de chercher, de désirer, en vous déjà simplement tout est donné, tout est acquis.

Mais il faut petit à petit dépouiller, se dépouiller de tout, de tout ce qui  encore masque Amour infini, Joie infinie, Lumière infinie en vous.

Il faut dépouiller, se dépouiller, déposer, abandonner, s’abandonner.

Il faut accepter que cela puisse être recouvert, cela aussi il faut l’accepter. Acceptez, acceptez que tout Amour, toute Joie, toute Lumière soient simplement en vous, par vous cachés.

Il faut se relier à tout ce qui est infini.

Il faut accepter d’être relié, d’être un « morceau » de ce qui est infini, se relier pour aider à mettre à nu, petit à petit, ce qui est déjà en vous, se relier pour briser les murs par vous construits ; il vous est demandé d’être à la fois acceptation et écoute de ce que vous êtes et silence ; acceptation, écoute de ce qui au-delà de vos limites vous traverse et vous appelle.

Il vous est demandé de trouver la foi, la foi qui fleurit en chacun de vous, il vous est demandé de trouver cette foi dans le silence, en vous reliant à tout ce qui est non limité. Ne donnons pas de mot, n’empêchons pas chacun de donner à cet Amour, Joie, Lumière, infini unique, le nom qui lui plait.

Silence, Confiance, Patience.

Le chemin si difficile, si difficile comme vous dites, regardez, voyez, entendez la foi qui y a fleuri déjà et vous verrez que ce chemin de croix est bien autre chose, que douleur,souffrance, malheur, malaise encore et encore proposés, encore et encore répétés, voyez, sentez, entendez cela.

Voyez, sentez, entendez que cela est.  Permettez que cela est pu être dit.

Permettez que cela soit simplement proposé, et que chacun soit simplement  écoute, silence dans l’Amour infini déjà en lui.

Permettez que cela soit répété car parfois quelques mots sans importance permettent à quelqu’un de soulever un tout petit bout, peut-être de ce qui recouvre ce qui est.

Permettez que cela sans importance, que cela ait pu, que cela ne soit que proposé

 

 

Gifs etoiles (14)

Hommage au Peuple Améridien

Nous étions un peuple sans lois, mais nous étions en très bons
termes avec Le Grand Esprit, créateur et maître de toute chose.

Vous présumiez que nous étions des sauvages.
Vous ne compreniez pas nos prières.
Vous n’essayiez pas de les comprendre.
Lorsque nous chantions nos louanges au soleil, à la lune ou au vent,
vous nous traitiez d’idolâtres.
Sans comprendre, vous nous avez condamnés comme des âmes
perdues, simplement parce que notre religion était différente de la vôtre.

Nous voyions la main du Grand Esprit dans presque tout :
le soleil, la lune, les arbres, le vent et les montagnes,
parfois nous l’approchions par leur intermédiaire.
Etait-ce si mal?
Je pense que nous croyons sincèrement en l’Etre suprême :
d’une foi plus forte que celle de bien des Blancs
qui nous ont traités de païens…

Les indiens vivant près de la nature et du Maître de la nature
ne vivent pas dans l’obscurité.

Saviez-vous que les arbres parlent? Ils le font pourtant!
Ils se parlent entre eux et ils vous parleront si vous écoutez.
L’ennui avec les Blancs, c’est qu’ils n’écoutent pas!
Ils n’ont jamais écouté les Indiens, aussi je suppose
qu’ils n’écouteront pas les autres voix de la nature.
Pourtant, les arbres m’ont beaucoup appris :
tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux,
tantôt sur le Grand Esprit.

Tanganta Mani

 

 

 

 

 

 

Bougie en forme de coeur

 

12 propositions pour être heureux

1. Décide d’être heureux. Apprends à trouver du plaisir dans les choses simples.

2. Tire le meilleur parti possible de tes situations. Nul ne possède tout et tout le monde a une certaine tristesse mêlée aux plaisirs de la vie. Le secret consiste à rire plus qu’on ne pleure.

3. Sois indulgent avec toi-même. Ne te prends pas trop au sérieux. Et ne crois pas que tu dois être protégé des malheurs qui frappent les autres.

4. Ne te soucie pas des critiques. Tu ne peux plaire à tout le monde.

5. Fixe tes propres normes et tes propres buts. Sois toi-même et explore tes propres limites.

6. Fais ce que tu aimes faire, mais sans t’endetter.

7. Ne cherche pas les ennuis. Les fardeaux imaginaires sont plus lourds à porter que les vrais.

8. Débarasse-toi de tes rancoeurs. La haine, l’envie et la colère te rongeront de l’intérieur.

9. Multiplie tes intérêts. Si tu ne peux voyager, parcours le monde par tes lectures.

10. Ne te laisse pas terrasser par les regrets. Surmonte tes tristesses et tes erreurs et ne conserve que les leçons utiles qu’elles t’ont apprises.

11. Fais ce que tu peux pour les gens moins fortunés que toi.

12. Tiens-toi occupé. Quiconque est très occupé n’a pas le temps d’être malheureux.

Robert Louis Stevenson.

 

 

 

 

 

 

NE FORCE JAMAIS RIEN  ;  DONNE LE MEILLEUR DE TOI MEME ; LAISSE FAIRE LES CHOSES ; SI CELA DOIT ETRE  CE SERA !

 

Aujourd’hui, non seulement, l’être humain ne se connaît plus dans le divin, le sacré qu’il est, mais ne se connaît plus non plus dans l’humain qu’il est… c’est cela que je nomme le double déni de soi.

Non seulement l’écoute de nos profondeurs se fait rare, mais en plus la plupart d’entre nous ne s’habite même pas! Nous sommes donc la plupart du temps en fuite… Fuite de notre divinité, de notre source, de la source de toute chose, dans cette impression, expérience de manque qui ne cherche qu’à faire ou acquérir pour combler. Fuite de la souffrance due à ce déni de notre source, qui semble pourtant prendre des millions de formes différentes, cachant toujours la seule et unique racine et donc la seule et unique Réponse à tous ces maux. Cette fuite de la souffrance se poursuit aussi dans les milieux spirituels ou de développement personnel, en cherchant sans cesse à se parfaire, à se changer (ce qui n’est que l’autre face de la même pièce, non la résolution!) ou en cherchant une expérience imaginaire ou plutôt imaginée de quelque chose qui n’a jamais cessé d’être là, qui est plus proche et plus intime que tout ce qu’on peut imaginer et qui n’a aucun goût particulier et pourtant comprend toutes les saveurs sans jamais les définir, ni les juger. Ou encore en cherchant à acquérir un certain savoir, une certaine compréhension, tous deux utilisés comme une autre défense pour rester emmuré au lieu de la laisser nous libérer. 

papillon_070.gif

C’est pourtant si simple…

Arrêtez-vous un instant…. pour voir… sentir… que quand vous vous arrêtez VRAIMENT (arrêtez même l’histoire qui dit que vous, vous n’y arrivez pas, que c’est facile pour moi de dire ça, mais vous c’est pas pareil!! c’est n’importe quoi!! cette histoire-là aussi, il est temps de la balancer… !!! Cessez de jouer les victimes de vous-même! Vous la voulez la liberté? Vous le voulez le bonheur! Alors STOP!!!!!!)

Oui STOP!!! Arrêtez TOUT! Soyez juste assis dans votre fauteuil. Vraiment assis. Sentez partout où votre corps touche le siège… et soyez juste là…

Que se passe-t-il? N’y a-t-il pas tout votre corps, qui même pour un bref ou très bref instant, se détend, voire est parcouru d’un frémissement?

Mmmm… Vous voilà… ICI… Tout simplement ici… Aussi simple que ça!

ça vous donne envie de pleurer? Allez-y, c’est normal… c’est parce que vous venez de rentrer à la maison, chez vous… là d’où vous n’étiez jamais parti, mais vous ne vous y arrêtiez plus! ICI, c’est chez vous… Revenez-y autant que vous le souhaitez, vous y êtes toujours le bienvenu… Vous n’avez jamais besoin de prévenir avant de passer! 🙂 Et vous ne serez jamais rejeté ou ne trouverez jamais la porte fermée parce que vous ne donnez pas de nouvelle! C’est accueil et amour inconditionnel!!!!

Venez, vous abreuvez à cette source… et vous n’aurez plus jamais faim, ni soif… Ici vous êtes!

De cet espace de paix et de silence, vous viennent toutes les réponses à toutes les questions que vous vous posez, à tous les problèmes que vous pensez avoir… Venez ICI et dans ce silence, écoutez…

Vous vivrez alors votre profonde humanité, car vous avez accès à toutes les réponses très concrètes sur votre vie et aussi votre divinité, car cet espace, c’est votre connexion à la Source, c’est ce que nous sommes, c’est le sans forme….

Ne vous reste alors qu’à vous réjouir et danser la danse de l’être… danser dans la forme votre connexion, reconnaissance du sans-forme, de notre invisible nature….

Là, je suis avec vous! Toujours… et je danse éternellement…

Avec Amour

Armelle

 

« Je me sens baignée d’amour !
M’abandonner à tout ce qui surgit en moi dans l’instant, m’offrir tel un cadeau…Finalement revient à m’aimer inconditionnellement, à aimer la vie que je suis… Donc plus d’attente, de désir d’approbation, d’être accepter, plus de peur, du coup le mouvement est simple et fluide, et c’est bon…
Plus je suis dans la joie, plus je suis dans la gratitude, plus je m’aime et j’aime, et plus je suis capable de donner, et de recevoir, et plus c’est fluide: c’est infini l’amour !   (Beau titre de film: « L’infinie puissance du cœur ».)
Aujourd’hui, spectatrice de ce mouvement qui se faisait tout seul en moi, comme dédoublée de moi-même: je me voyais vivre sans retenue et c’était étonnant de simplicité et de détente. Wouah !
Alors que mardi j’étais traversée par la peur, l’angoisse, le doute, le manque, avec cette incapacité à agir bien connue. Et, enfin les pleurs: ouf, ça sort! Puis « Qu’est-ce que je veux? Qu’est-ce que je choisis? Sur quoi je veux porter mon attention? », et hop là je comprends que je dois simplement me mettre en mouvement et voir ce qui se passe et ça se passe, et là c’est joie, simplicité, synchronicité, gratitude et le mouvement infini de l’amour (ou nœud infini de l’amour ?;-)).
Mercredi matin en cours: avec toute cette joie et cette simplicité d’être. Première partie: je vais sur la plateau avec cette intention que je m’étais donnée à moi-même: m’abandonner. Et on s’amuse comme des enfants avec mon partenaire! Et les autres rient !  Il n’est plus question de jouer mais juste d’être moi-même sans essayer de paraître de telle ou telle manière. Retour de mon prof (très bon à recevoir) entre autre: c’est une mine d’or ta sensibilité ou fébrilité je sais plus, on se régale ! Deuxième partie du cours: je passe avec mon activité et là je vois que je veux réussir, que j’ai peur de rater, que je doute, que je me sabote avant même d’y aller, et pas de détachement ou de déclic pour en sortir.. Je vois que ça se passe. Sur scène, évidemment, il ne se passe rien et miracle je ne m’en veux pas. J’accepte. Énergie un peu plus basse mais la simplicité est toujours là. Quel bonheur de ne pas s’en vouloir, de changer de regard: auto-compassion! Ce mot de Romain a vraiment fait un déclic en moi. On est là aussi pour se planter, c’est comme ça qu’on apprend. Mon prof m’a téléphoné après le cours: il ne voulait pas que je reste sur « une impression d’échec » de mon dernier passage ! Oh que non !

« Essayer.
Rater.
Essayer encore.
Rater encore.
Rater mieux. »
Samuel Beckett

Et finalement, on ne rate jamais, on expérimente

 

J’observe, je suis

L’observateur lui donne la reconnaissance qu’il veut bien lui donner, le sage a point besoin de cette reconnaissance car il se reconnait en tout, tous et toutes.

J’observe, je suis, dit le sage.

Le sage observe, il n’est pas pressé d’agir, il se contente de voir les conséquences. Il apprécie celui qui fonce tête baissée ou celui qui pense avoir trouvé la solution à un problème. Alors que fait le sage ? Il regarde, il constate, il prend sa connaissance en observant tout, en réalité il a compris que tout est son reflet. Sage, il ne croit à aucune croyance, il ne juge plus, il ne critique plus, il sait que tout est Un, sa grande sagesse vient de son savoir. Pourtant, si vous observez un sage, déjà il vous reflète son grand savoir, cette maîtrise qu’il a sur tout. Prenez le temps de l’observer comme il est en train de vous observer.

Prenez conscience que vous êtes autant celui qui observe que l’observateur. Pour arriver à cette grande sagesse, le sage a compris cette grande vérité. Il sait avant même de le recevoir qu’il aura sa réponse. Il sait que toutes les actions ont les mêmes réactions. En tant qu’observateur, presque fondu dans le décors, il est semblable au soleil à refléter sa lumière, rien ne vient perturber sa paix intérieure, quel que soit les nuages, les intempéries ou autres, après toute cette agitation, le calme revient, il reste de marbre.

Peu importe ce que vous vivez, soyez ce sage qui a compris que la meilleur chose à faire c’est de ne rien précipiter car chaque action du sage est juste car il agit comme il agirait pour lui-même. Juste refléter cette paix, cette sérénité, cette quiétude, en acceptant et en accueillant tout dans la lumière de l’amour. Comprendre que tout a sa raison d’être et que dans cet espace-temps, une action attire une réaction similaire. Voilà, je suis ce sage qui vous partage ma humble lumière.

Chaque action du sage est juste car il agit comme il agirait pour lui-même.

À méditer et intégrer en votre âme et conscience.

Par Régis Raphaël Violette /

 

en retrouvant sa lumière pour ne plus être dans la souffrance, mais d’être dans la reconnaissance, à jouir pleinement de sa vie dans cet instant présent, à illuminer tout de son amour absolu. Ayant acquit cette connaissance qui permet d’être dans la béatitude et plénitude comprenant que tout est apprentissage et évolution, partageant en toute liberté cette nouvelle connaissance.

Une vérité si grande qu’elle doit être vécue.

Tant que l’être verra l’imperfection en son Soi Manifesté, en son Soi Divin, il est cette imperfection. N’avez-vous pas encore saisi que tout provient de la même Source Divine ? Tout est perfection, tout est lumière et amour. Le fait de voir l’imperfection, concrétise votre réalité car ce que vous émanez vous est reflété.

Il n’est pas évident de comprendre pour celui qui est dans les croyances, il ne se rend même pas compte qu’il est le créateur de son Soi Divin. N’oublions pas ce qui est en bas est semblable à ce qui est en haut.

Il est grand le mystère de la FOI. Cela exprime bien ce grand mystère, celui qui donne FOI en ses croyances devient à cette image, il est le fruit de ce qu’il a semé, créé dans le temple de l’Esprit. Que représente le Temple de l’Esprit, il est la fondation du Soi Divin, il est votre manifestation, votre projection, votre réalisation de ce que vous croyez et pensez être.

Pour bien saisir et comprendre ce que représente votre temple divin, tout en étant le Créateur, vous êtes aussi l’observateur, l’explorateur de ce que vous créez.. Nous sommes l’élève et le maître, l’élève car on apprend de cette création, le maître car il est la manifestation de notre SOI DIVIN, le tout manifesté qui nous renvoie à notre propre image.

En d’autres mots, c’est que nous sommes confrontés à nos propres croyances, le tout manifesté nous renvoie en toute innocence notre propre création. Ce que nous voyons, percevons, interprétons, que ce soit dans le conscient ou l’inconscient, dans les rêves, dans les autres sorties, plans de conscience, tout est notre miroir. Tous les êtres humains, tous les êtres vivants, tous les règnes de vie, tout est conscience, tout est lumière.

L’homme n’a jamais bien compris sa relation avec Dieu, voilà pourquoi ce monde vit dans la confusion, il n’a jamais réalisé que tout est le miroir de toute chose. Il suffit juste d’en prendre conscience. Quand l’être réalise ce qu’il est vraiment., il est soulagé, fini les croyances, fini les jugements, fini de voir l’imperfection en toute chose, en tout, tous et toutes. Il réalise la grandeur de l’être, il ne se voit plus comme étant séparé, il ne se voit plus comme étant la victime, il réalise que tout ce qui est, n’est rien d’autre que la manifestation de ses croyances, peu importe où il pose son regard, perception, il est ce TOUT manifesté qui représente son SOI DIVIN.

Il en est de même pour tous les êtres conscients, tout est là pour refléter l’état de la conscience unifiée. La forme est mortelle, ce qui veut dire ceci : elle est changement et évolution pour simplement fournir à la conscience de l’âme de prendre connaissance de sa création, cela se vit autant en dedans qu’en dehors de la forme. Nous sommes la Conscience absolue qui expérimente le fruit de sa création, de son verbe. Ce monde est une projection, une manifestation. Il n’en tient qu’à chacun de nous de changer sa perception et de regard pour que le miroir change et reflète ce qu’il y a de plus divin en nous, la perfection en toute chose, la lumière de l’Amour qui perçoit que l’Unité dans cet amour absolu.

Vous aimeriez en comprendre plus, intégrer plus cette lumière qui libère de toute croyance, de toute blessure pour juste être en parfaite harmonie avec ce qui nous est reflété. Acceptons et accueillons tout d’un même amour, car tout est notre miroir, à nous d’y voir que la perfection et non l’imperfection. Chacun décide selon ce qui lui convient de vivre, tout est apprentissage et évolution, libre de la manifestation de son SOI DIVIN.

Avec tout mon amour, je vois en chacun la perfection, ainsi en tout ce qui est.

Par Régis Raphaël Violette

Sois un artiste

Peu importe tes talents ; sois un artiste, un créateur de vie dans lequel passe le courant infini.

Sois un artiste responsable de tes rêves. Ne condamne aucune idée avant de l’apprivoiser. Admets l’étonnant. Laisse-toi surprendre par tes forces.

Sois un artiste généreux. Partage ton imagination comme le Maître de la nature. Vois au coeur de tes capacités une bénédiction.

Sois un artiste patient. Respecte le processus de mûrissement, le rythme mystérieux des choses. Cultive tes dons avec les outils de ta détermination car tu affronteras des vents violents, des périodes sèches et plusieurs tempêtes.

Sois un artiste sage. Ne doute jamais de la différence qui te distingue. La rareté demeure le trésor le plus recherché.

Sois finalement un artiste spirituel pour évoquer, à travers tes oeuvres, toutes les dimensions de la beauté.

François Gervais

Le SOLEIL

En fin de compte, on croit que le soleil se couche, mais la vrai réalité c’est qu’il est toujours présent, sa présence est omniprésente. Pour celui qui croit que le soleil se couche, il croit renaître, il a besoin de prier, chaque jour est une nouvelle chance, chaque jour est une grâce et surtout que chaque jour renaît l’Amour….

En réalité l’être a juste oublié qu’il est lui aussi semblable au Soleil, qu’il n’a point besoin de prier, il a juste besoin de CROIRE en son Soleil qui est le même pour tous, reconnaître cette grâce divine en tout ce qui est. Aimer la Vie c’est reconnaître que notre SOLEIL est la Source de toute Vie. Quand tu endosses la Lumière de ton Soleil, point besoin de chance car tout devient miraculeux, c’est ainsi que tu partages en toute humilité la Lumière de l’Amour et permettre à d’autres de renaître à son Soleil, qui est le même pour tous.

Parole de Régis Raphaël Violette

 

 »J’aime »

Pour moi le mot j’aime a la même sonorité que le mot  »Namaste » Voir d’avantage, la reconnaissance de l’Un en tout chose.
Ce qui veut dire :
Je reconnais en toi, l’être de lumière et d’amour
La personnification, la manifestation, la concrétisation, la réalisation de la Lumière de l’Amour, de l’UN.
Je vois le UN dans cette espace-temps.
Je vois cette conscience évolutive, qui apprend de sa création.

Je suis là pour lui rendre hommage, gratitude pour cette représentation.
Je n’ai pas à juger ou à critiquer ce qu’il est venu accomplir, tout a sa raison d’être.
À tous ces autres qui sont mon moi divin manifesté dans la matière.

Je suis là pour lui démontrer toute ma reconnaissance à cet autre moi, à tout ce qui nous défini dans cet espace-temps.

Tout est mon moi manifesté, il est le SOI Divin.
Il n’y a plus de jugement, plus de croyances, plus de blessures car toute cette projection de l’Un m’a fait renaître à la lumière de l’Amour pour être à nouveau dans la totalité, dans la globalité pour juste Être Amour, juste illuminer cette Lumière éternelle et Absolue.

Tout est Un et Amour, après cette grande révélation, l’unique raison de cette grande pièce de théâtre où tous les Uns viennent accomplir en posant une pierre pour la fondation d’un nouveau monde où tous comprendront ce qu’ils sont en toute vérité et exprimeront un amour commun libérant toute dualité de cet espace-temps où règnera la paix éternelle, un monde sans souffrance, sans croyance, sans blessure, juste l’Amour absolue ou tous reconnaitrons le UN en tout ce qui est.

Tel un Aigle Divin, je vois que le UN, mon moi Divin Manifesté

À tous les Aigles Divin, le temps est venu de vous manifester et reconnaître le SOI DIVIN en toute chose. Survolons ce monde en lui partageant cette humble et ultime vérité, tout est Un et Amour.

Voilà ce qu’exprime mon  » j’aime  »

Régis Raphaël Violette

aigle027

 

 

A partir de maintenant lorsque je sens que je vais agir à partir d’une tension, d’une pression ou d’une peur, je choisis de prendre le temps d’écouter en profondeur les besoins de mes multiples aspects intérieurs ; plutôt que de valider dans l’urgence les stratégies qu’ils me proposent pour apaiser leur inconfort.

 

La gratitude est le chemin qu’empruntent la prospérité et le succès pour venir à votre rencontre.

Exprimez la sans retenue à ceux qui vous entourent…

La gratitude est une vertu et une qualité d’âme particulièrement attractive. Elle prouve votre complétude.

A l’inverse, dès que vous avez tendance à vous focalisez sur vos manques, ils augmentent quasi-automatiquement.

Parfois même, vous pouvez avoir le sentiment de ne pas être assez remercié parce qu’il est possible que vous soyez « avare » envers vous-même.

Saisissez combien vous êtes à l’origine de ce que vous vivez.

En remerciant pour tout ce que vous avez déjà, vous recevez davantage !

Exprimez votre gratitude en toutes circonstance, soyez généreux avec vous-même et autrui et la vie le sera avec vous.

La gratitude émet une fréquence particulière, véritable passerelle entre le monde matériel et celui plus subtil où réside l’intuition.

Dès que vous vous posez une question importante, habituez vous à vous centrer sur l’énergie de la gratitude.
Puis demandez à recevoir une image symbolique qui représente votre réponse.
Ensuite , laissez émerger une première idée qui en appelle une autre, jusqu’à mettre à jour votre réponse.

Vanessa Mielzareck « Les portes de l’intuition.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “20 SiIMPLICITE

Merci et que ce moment de partage remplisse vos cellules de Lumière et d'Amour.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s